[sibwp_form id=1]

Les cairns sur le Tour du Mont Blanc

Si vous débutez la randonnée et que vous décidez de vous engager sur le Tour du Mont Blanc, c’est une bien bel aventure que vous vous apprêtez à vivre ! Le tracé autour du mont blanc est représenté avec de la peinture mais aussi par endroits de monticules de cailloux qu’on appelle Cairn ! Un cairn c’est un petit monticule de cailloux, plus ou moins gros et qu’on retrouve en général en montagne, pas forcément autour du mont blanc, mais partout dans le monde ! A quoi servent ces cairns ? Comment s’appuyer dessus pour bien repérer les sentiers ? C’est ce qu’on va voir ensemble maintenant !

Qu’est ce qu’un cairn ? Qui les construit ?

Un cairn, c’est une pyramide de cailloux, qui peut aller de quelques cailloux assemblés à une pile formant un tumulus qui peut être plus grand que vous ! Ici par exemple, c’est un exemple de cairns sur le Col du Brévent ! Ces cairns ne servent pas à indiquer un sentier mais plutôt marquer un sommet ! Une célébration en quelques sortes ! Ils sont créés par des randonneurs heureux d’être arrivés et marquer leur passage par une construction ! Mais le cairn n’a pas vocation a être créé pour ça à la base !

Cairn sur le Tour du Mont Blanc au Brévent

Ce sont les personnes qui entretiennent les sentiers qui construisent des cairns, les baliseurs, les guides mais aussi les randonneurs eux-mêmes : la tradition, c’est d’entretenir les cairns sur son passage, si il vous a aidé, il doit aider les randonneurs suivants ! Ainsi, si vous voyez un cairn à terre ou moins visible, remettez le debout ou redressez le fièrement

Construire un cairn c’est vraiment pour balise un sentier avec des monticules de pierres, pour dire aux suivants « c’est par là, suivez nous » ! Mais pourquoi construire des cairns quand on sait que le TMB est très bien balisé d’une trace de peinture jaune tous les 150 mètres ! Est ce que le cairn est justifié ?

A quoi sert un cairn sur un sentier balisé tel que le Tour du Mont Blanc ?

Le cairn, ce n’est donc pas juste une petite construction pour « décorer un sommet ». C’est un véritable moyen de traçage pour aider les internautes, un jalon a durée indéterminée dans la montagne

Indiquer un sentier peu visible : En général, on trouve les cairns la où le sentier est peu visible, comme les passages à flanc dans les pierriers ou l’approche d’un sommet quand le sentier se défile, les cairns peuvent aider à accéder à une arrête ou un col !

Petit cairn face au mont blanc

Marquer un endroit avec un changement de redirection, retenir l’oeil : si vous voyez un cairn, c’est peut-être aussi pour dire « attention ici, il va se passer quelque chose » et hop votre oeil va ensuite trouver le coup de peinture qui indique un changement de direction soudain ! C’est le cas par exemple quand vous marchez sur un gros sentier blanc de 4×4 et que d’un seul coup le TMB vous emmne sur une sente ! Si vous êtes dans vos pensées, vous continuez sur le gros sentier alors qu’il fallait tourner !

Etre plus visible que la peinture : en début de saison quand la neige recouvre encore le sentier et donc potentiellement la peinture, le cairn car pointer son nez au dessus des rochers, résister d’année en année à la fonte des neiges ! Si vous faites le TMB en juin, les cairns vont vraiment vous aider notamment sur les hauts passages de cols

Gro cairn autour du mont blanc dans le massif des aiguilles rouges